Si nous pouvons le rêver…

« Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire. » Walt Disney

Nos relations sociales, nos modes de consommation, nos opinions… tout ce qui passe par le prisme de nos (précieux) smartphones est soumis à l’influence invisible de ceux qui maîtrisent ces réseaux et leurs algorithmes d’affichage. Quand on sait que nous passons en moyenne 3h22 mins par jour sur nos smartphones… c’est vertigineux ! 

Cette omniprésence du numérique est malgré tout assez récente dans notre histoire, et cette histoire est à construire. Nous rêvons d’un monde où éthique et numérique se rencontrent, où l’hégémonie des géants est contre balancée par des modèles différents. Les choses bougent. Pour preuve, la récente législation européenne « DSA – Digital Services Act » qui régule les réseaux sociaux pour mieux lutter contre les dérives d’internet.

Si la concentration des pouvoirs est à la source du problème, la décentralisation ne serait-elle pas (au moins en partie) la solution ?

Les technologies de la blockchain nous montrent que l’on peut mettre en place un système où les transactions ne sont plus centralisées (voir article Blockchain : du mondial au local), alors pourquoi pas l’information ? Des réseaux alternatifs (on pense à Mastodon qui vient se positionner en face de Twitter, par exemple) voient le jour et grandissent hors de l’influence des acteurs historiques – à suivre !

Nous rêvons d’outils numériques qui nous relient au réel.

Si nous pouvons le rêver, nous pouvons le faire ! Depuis 2017 nous retroussons nos manches, acteurs de l’ESS, engagés dans la TechForGood, au sein du réseau ImpactFrance. Pour construire des outils de mise en oeuvre des stratégies publiques de valorisation des circuits courts, des producteurs locaux, du tourisme éthique, de la vie culturelle, des animations, des informations de proximité, pour plus de lien social et de qualité de vie… bref, pour plus d’humanité ! 

* * *

Pour en savoir plus, téléchargez la présentation :