5 idées pour réussir votre projet numérique local

Vous êtes convaincu (comme nous) que le numérique doit jouer son rôle dans le lien local. Que la technologie quand elle est bien utilisée a la capacité de relier, de révéler, de connecter.
Vous voulez en faire bénéficier votre ville, pour favoriser la transition numérique de vos commerçants, pour les aider à prospérer, à rendre votre ville attractive, à être le poumon de votre territoire ? Vous voulez proposer une meilleure expérience de la ville à vos citoyens et visiteurs ?

Le monde numérique est vaste, les solutions pléthore, les expériences pas toujours positives… que faire ?


Voici 5 remarques, idées, conseils pour vous aider à prendre la hauteur nécessaire et à mener à bien un projet à fort impact potentiel.

1. Ne pas céder à la facilité (faire comme tout le monde) 😎

C’est à la mode. J’en ai entendu parler… etc. Amazon / Google / Apple le fait, c’est facile et tout le monde semble d’accord. D’après notre expérience, chaque territoire vit des réalités différentes, avec des besoins, des forces vives, qui ne peuvent se comparer aux autres. Et comme tout projet numérique sera forcément ancré dans la réalité, la première chose à faire est de regarder avec réalisme ce qui existe, de quelles forces l’on dispose (porteur de projet), quels moyens pourront être associés dans le long terme, et quel impact et plus-value pourront en être attendus. Et dites-vous bien depuis le début que ce ne sera pas forcément évident – ne vous laissez pas vendre de la facilité ! Un projet, pour être réussi, vous demandera de l’investissement.

2. Considérer le commerce dans son environnement proche 🛵

Tout ce qui est local et physique (commerces, artisans, associations, lieux de rencontre et de socialisation, culture, événements…) constitue un tout qui fait l’attractivité d’un territoire. Le commerce est une des composantes d’une recette aux nombreux ingrédients, dont le premier sera l’accessibilité : pas la peine de créer un super outil numérique pour valoriser le centre-ville quand on ne peut pas accéder au centre-ville à cause de soucis de parking, de mobilité… Le numérique, c’est la cerise sur le gâteau. Si tout est en ordre de marche, l’outil numérique viendra révéler, connecter, fluidifier la communication des propositions locales.

3. Se mettre dans la peau des usagers 👫

Le monde est rempli d’application smartphone qui ne sont pas utilisées. Certaines très jolies, très bien faites, d’autres moins. La plupart ont du mal à trouver leur public, leur communauté, ou plutôt elles ne répondaient à aucun besoin réel (on « s’aveugle » parfois par manque de connaissance du sujet), ne permettaient de régler aucun problème. Alors on les a lancées, et on les a laissé tomber. Ne jamais oublier que les usages font loi, et que les usagers si ils ne trouvent pas rapidement une utilité à votre outil, n’y retourneront pas. Attention aux usines à gaz, aux promesses trop alléchantes. « On a une seule chance de faire une première bonne impression« .

4. Ne pas rêver d’un outil qui sache tout faire 🛠

Si on vous promet que l’outil numérique sauvera les commerces, permettra à tout le monde d’acheter tout partout avec une livraison écologique en vélo en moins de 15 minutes même le week-end gratuitement… courrez, loin, sans regarder en arrière ! Ce n’est pas possible. « Qui trop embrasse mal étreint ! ». Le bilan des marketplaces locales déployées ces dernières années est dramatique. Elles ont le mérite d’avoir fait évoluer notre vision globale sur le besoin d’un outil collectif, mais elles ont manqué leur cible. De même, l’application aux 40 modules qui doit tout savoir faire ne trouvera pas son public. Car elle répond, c’est souvent le cas dans les collectivités, au besoin de communication de services cloisonnés, qui voudront absolument exister dans le projet numérique de la collectivité mais n’auront pas vraiment réfléchi aux usages concrets de la population. Le numérique n’est pas un miracle. La bonne nouvelle ? Rien n’est gravé dans le marbre. Un projet numérique doit pouvoir évoluer, et bénéficier de l’intelligence collective pour s’adapter aux besoins qui changent.

5. Bien comprendre la différence entre site internet et application smartphone 📱

Il existe une différence fondamentale : une application est interactive et personnalisée. Elle est dynamique, offre une expérience toujours renouvelée, et permet d’interagir. Un site internet informe, diffuse, concentre l’information et l’organise en onglets. Il peut être d’une énorme richesse, et permettre beaucoup de démarches. Nous avons aujourd’hui bien compris l’utilité et le mode de fonctionnement d’un site, mais souvent nous rêvons d’une application smartphone qui fasse la « au moins » même chose. Pourquoi ? Posons nous la question : qu’est-ce qu’une application smartphone va apporter de différentiant et de complémentaire dans l’expérience de la vie locale ? Pour répondre à cette question, nous pouvons nous poser à nous-même la question : Qu’est ce que les applications que j’utilise tous les jours m’apportent ? Les réseaux sociaux l’ont compris. Pourquoi pas nous ?