Préserver et développer l’attractivité de nos territoires.  

Dans le cadre des assises du commerce et plus précisément pour faire écho au troisième axe de vision stratégique exprimé : « Préserver et développer le commerce dans les territoires », nous voulons partager notre retour d’expérience, fruit de nombreux échanges avec des villes qui constatent les difficultés pour promouvoir et rendre plus attractif leur centre-ville, à une époque où le digital pousse les consommateurs à consommer à distance et à nous éloigner du lien social des villes.  

Nous souhaitons apporter notre expertise sur ces sujets complexes à travers trois propositions concrètes pour (re)construire la relation des usagers à la vie locale, commerciale et sociale, indispensable pour le développement de toutes les villes françaises. 

Souveraineté numérique : Comment aider les villes à utiliser les données locales pour rendre visibles et attractifs leurs territoires  

Le pouvoir et les enjeux autour des données sont tels que les nouveaux médias que sont les réseaux sociaux prennent une place toujours plus insidieuse : sous couvert de faire vivre un réseau d’amis, nous sommes tous devenus des fournisseurs de data et des cibles marketing. Ces données restent la propriété de groupes privés qui les exploitent dans une visée capitalistique qui est loin d’être vertueuse pour la vie locale. 

Depuis plusieurs années, les politiques publiques encouragent la mise en place de stratégies Open Data, la génération et la publication de jeux de données issus de diverses sources. Malheureusement aujourd’hui les retombées concrètes sont faibles et ces données locales ne sont pas réellement utilisées pour dynamiser et apporter des solutions au service du grand public et de l’économie de proximité. 

Pistes de réflexion

  • Faut-il continuer de mettre en œuvre des stratégies de communication portées par les villes et collectivités incluant une présence sur les réseaux sociaux, pilotés par des groupes internationaux ? 
  • Comment encourager le déploiement et l’usage d’alternatives souveraines locales pour les territoires, autour des stratégies Open Data ? 
  • Comment capter et utiliser les données locales qui transitent principalement via les réseaux sociaux dans un modèle vertueux qui permettrait de les mettre réellement au service du développement local ? 

Mettre l’innovation (blockchain) et le numérique (usages) au service du lien local et des territoires. 

La blockchain, en décentralisant la validation des transactions, apporte sécurité et transparence : c’est une exigence fondamentale des politiques publiques, qui doivent pouvoir être justifiées et analysées. C’est la technologie d’avenir des échanges économiques mondiaux. Comment ne pas passer à côté de cette évolution, et mettre cette technologie au service de la valorisation de l’achat et du lien local ?  

Pistes de réflexion

  • Promouvoir l’intégration de cette technologie dans des solutions de promotion et de fidélité, de gestion de bons d’achats et chèques cadeaux subventionnés par la collectivité.  
  • Permettre aux territoires de promouvoir la consommation locale dans un esprit de circuit économique de proximité grâce à des propositions de monnaies dématérialisées, sécurisées et stables. 

Apporter plus de visibilité à l’offre des acteurs du centreville. 

C’est bien là l’enjeu premier de tout commerce : être visible, fidéliser, créer une relation avec ses clients. Les grandes marques l’ont compris et investissent des budgets conséquents dans la publicité et cette notion de proximité avec leurs clients et prospects. 

Les villes, les territoires commencent à s’emparer de la question : révéler la richesse du territoire au travers de ses offres commerciales, associatives, culturelles pour recréer du lien avec les usagers. 

Aujourd’hui les villes constatent le développement fort d’une économie locale déshumanisée et instantanée : le « quick commerce », les « dark kitchen » et les « dark stores » (magasins fantômes sans vitrine, dédiés à la livraison ultra rapide). Ceci contribue fortement à la dégradation d’un climat convivial et d’une relation apaisée à l’environnement local. 

Pistes de réflexion

  • Utiliser le numérique pour rendre attractifs nos lieux de vie, par la visibilité et l’accès à l’information sur les offres locales qu’elles soient d’origine publiques (infos ville, agenda) ou privées (commerces, associations, artisanat…). 

[HEXA Solutions est actif depuis 2017 dans la réflexion et accompagne les collectivités dans le déploiement de solutions numériques au service des territoires et des usagers pour rendre visible les acteurs locaux. https://hexa.solutions ]