Historiquement, les villes se sont toujours chargées de mettre en avant leur attractivité. Offices du Tourisme, magazines, publications, stratégie de présence sur les salons professionnels pour les plus touristiques, organisation de l’accueil des visiteurs, site internet, réseaux sociaux, image… et c’est bien !

La crise qui se termine a permis de prendre conscience que cette promotion territoriale est rarement inclusive de ce qui fait en grande partie l’attractivité de nos territoires : le commerce, l’artisanat, les services, les producteurs locaux.

Marketplace locale

Les collectivités se sont emparées de cette problématique très récemment, suite aux mesures de confinement, afin de permettre, dans l’urgence, de faire le lien entre l’offre et la demande. La mise en place de marketplaces locales est apparue comme la solution miracle : puisqu’on ne peut pas vendre en direct, vendons à distance ! Parfois (mais rarement) avec succès, la vente en ligne aura permis à certains établissements de réaliser un certain chiffre d’affaires… et pourtant le bilan général de ces plateformes qui ont fleuri dans toute la France n’est pas très positif. Pour beaucoup de raisons, dont la première est de ne pas encourager le retour vers le commerce physique – en “présentiel” comme nous le disons depuis quelques mois ;-), bien au contraire.

Le numérique, on le sait mieux aujourd’hui, ne remplacera jamais l’humain. La vente en ligne demande une organisation, un investissement (gestion des commandes, du stock, des retours…) que bien peu de commerces locaux peuvent se permettre. Et ce n’est pas leur métier. Certains le font très bien, ont trouvé un équilibre, se servent de leurs forces pour proposer une expérience augmentée, confort et services à leurs clients – pour ceux-ci le numérique est une force et un axe de développement à ne pas négliger. Pour la plupart pourtant, la solution collective de marketplace locale est inadaptée, coûteuse en temps et elle ne tient pas ses promesses.

Cibler le besoin, et non le problème.

L’expérience “marketplace locale” n’est pas vraiment concluante, et l’énergie dépensée par les villes pour mettre en place ces plateformes n’est pas perdue. Il faut construire sur cette expérience, et considérer cela comme une réponse à la crise sanitaire et au confinement qui a eu le mérite d’engager une démarche de réflexion et d’action. La question reste donc entière : Comment valoriser tout ce qui existe en proximité afin d’en assurer la visibilité et apporter une meilleure expérience aux usagers dans leur relation à leur territoire ? Comment orienter, révéler, lier, et finalement valoriser le lien humain qui fait toute notre qualité de vie ?

De la marketplace au réseau local, il n’y a qu’un pas.

Le commerce local fait partie d’un tout. Poumon de nos villes, il est au cœur d’un réseau de proximité mêlant services, culture, loisirs, éducation, activités sociales. Souffrant d’un déficit de visibilité, l’offre commerciale locale doit s’organiser pour être attractive et la collectivité doit s’emparer de cette problématique. Tout cela, bien évidemment, doit se faire au bénéfice de l’usager, qui n’est pas uniquement consommateur mais a des besoins beaucoup plus larges.

Il est donc temps de passer à l’étape suivante : penser l’expérience usager au cœur du territoire, liée aux propositions et aux actualités de la ville, et se servir du numérique pour rendre visible, accessible, cibler l’information et la proposer de manière dynamique.

Le challenge qui nous attend est donc de centraliser toutes les informations et les mettre à disposition des usagers de manière intelligente. Le numérique comme révélateur du territoire, dans toutes ses dimensions (commerciale, sociale, culturelle, relationnelle), au cœur d’une stratégie de transition numérique engagée d’utilité publique.

Le numérique au service de la ville de demain, l’évolution naturelle des marketplaces géographiques est donc la mise en place d’un réseau local, diversifié et multi-acteurs, qui permet à la ville et aux acteurs économiques une visibilité dans un “lieu” unique et révélateur.

Votre réseau local, pour orienter et connecter

L’offre de valeur de Beez, née de plusieurs années de partenariats, de co-construction, de développement avec des collectivités de toutes tailles, est de mettre à disposition de chaque ville une solution numérique à son image – consoles de gestion, site internet et application mobile – basée sur les usages d’aujourd’hui. La connexion avec les services de diffusion d’informations (communication, office du tourisme…) permet d’enrichir la plateforme et de lui donner sa couleur locale, qui sera complétée naturellement par les propositions commerciales diffusées indépendamment par les commerces, artisans et services (mais aussi ce qui concerne la vie associative, les étudiants…).

Sa spécificité ? Être une plateforme qui centralise les informations de tous, et les rend accessibles de manière personnalisée selon les profils des usagers. Un nouveau réseau local.

Un nouveau média transversal, au carrefour des usages entre moteur de recherche et réseaux sociaux, qui donne la maîtrise des données à la collectivité.

Si vous souhaitez donner un nouveau souffle à votre stratégie de développement économique et d’attractivité territoriale, contactez-nous.

pour s'orienter vers tout ce qui est local, les applications beez