C’est un constat : le commerce est plus que jamais le poumon de nos villes et villages. Et la crise que nous traversons le montre : consommer local et favoriser les circuits courts est le seul choix de la raison.

Lorsque l’hiver fut venu

La crise, comme l’hiver dans la fable de la cigale et la fourmi, nous à tous pris au dépourvu. Même si cela fait plusieurs années que nous encourageons la digitalisation collective des moyens de communication des commerçants, il faut bien constater que le sujet n’a jusqu’à aujourd’hui pas été réellement au centre de leurs préoccupations (sauf exception !).

Mais tout à changé en quelques semaines. Et rien ne sera plus comme avant.

Commerçants, producteurs, magasins de proximité : tous, aujourd’hui, doivent se réinventer pour survivre. Ils n’ont plus le choix. Et pour que cela soit utile et pratique, ils doivent le faire collectivement. Distanciation sociale d’un côté, consommation locale de l’autre. Ce que le digital permet de mettre en place assez facilement, à condition de travailler…

…ensemble.

On observe beaucoup d’initiatives qui semblent voir le jour, pas toutes adaptées, mais répondant à ce besoin impérieux de continuer à faire fonctionner nos commerces.

Réinventer… non, continuer de construire

Avec nos années d’expérience, dans la lignée de ce que nous construisons stratégiquement pour répondre à ce besoin, nous avons fait le choix de proposer à nos clients et prospects d’agir efficacement en mettant en place un système complet, qui répond aux besoins des collectivités et des commerçants, producteurs, artisans locaux.

Aujourd’hui, nous sommes prêts à relever le challenge. Ni cigale, ni fourmi. Réalistes, engagés pour la survie de nos économies locales pendant la crise et pour préparer le printemps qui vient après l’hiver.